Notre projet

« Mettre fin à la pauvreté commence par la solidarité ». Cet adage est au cœur de notre projet de coopérative, qui cherche à établir des liens d’échange mutuellement bénéfiques entre le Québec et l’Afrique francophone.

Contexte

Alors qu’au Québec la population vieillit, la jeunesse africaine connaît l’expansion la plus fulgurante sur la planète. Ce dividende démographique représente un formidable potentiel de changement socio-économique, mais engendre également un lot de défis considérables. La Banque mondiale estime à 500 000 le nombre de jeunes de 15 ans qui viennent grossir les rangs de la population africaine chaque année. Ce rythme de croissance devrait se soutenir jusqu’en 2045, faisant de l’Afrique le continent le plus jeune au monde pour encore de nombreuses années.

L’intégration économique de tous ces jeunes est un des enjeux les plus pressants auxquels sont confrontés les pays africains en ce moment. L’exode rurale accentue d’autant plus ce problème, puisque, jumelée à la croissance démographique, elle engendre une raréfaction des ressources et des opportunités d’emploi en milieu urbain, et une concurrence accrue dans tous les secteurs.

Trouvez des emplois pour les femmes

 

Les jeunes femmes sont particulièrement affectées par cette réalité; elles ont moins de chances de trouver un emploi que les hommes, sont généralement moins scolarisées, moins bien réénumérées, ont plus de responsabilités familiales et sont beaucoup plus nombreuses à travailler dans l’économie informelle, sans protection sociale. Pourtant, l’amélioration de la condition économique des femmes a une incidence directe sur le bien-être des communautés et sur la progression des indicateurs de développement, entre-autres parce que les femmes ont tendance à réinvestir une part plus importante de leurs revenus dans l’éducation des enfants, ainsi que dans les soins de santé et l’alimentation de toute la famille.

Notre But

Objectifs

Animés par ses défis et ses opportunités, les membres fondateurs de la Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone proposent des solutions concrètes, durables et innovantes afin d’améliorer la situation économique des jeunes africains, en particulier des jeunes femmes. Par ses valeurs, la formule coopérative est celle qui apparait la plus naturelle pour mettre en œuvre ce projet de solidarité. Forts de leur connaissance du terrain et de leurs expertises diversifiées, les membres souhaitent s’inspirer d’expériences québécoises éprouvées afin d’accompagner les jeunes vers leur autonomisation, la réalisation de soi et la prise de conscience de leur pouvoir d’agir. Convaincus que l’Afrique a aussi beaucoup à offrir aux sociétés occidentales, les membres désirent que le partage soit authentiquement à double sens. Ils souhaitent permettre aux Québécois d’être exposés à des systèmes de valeurs différents et à des modèles d’organisation sociale qui pourraient s’avérer inspirant en temps de crise climatique, sociétale et intergénérationnelle.

Notre idée de départ part du principe que l’amélioration de la qualité de vie des jeunes africains et africaines passe par de meilleures conditions d’employabilité, et par l’acquisition d’une autonomie économique. Bien qu’un nombre important de projets de coopération internationale soient déjà déployés sur le continent africain, la plupart d’entre-eux se concentre sur l’acquisition de connaissances et de compétences techniques, autrement dit le savoir et le savoir-faire. Or, les résultats réels sont souvent loin des résultats escomptés, puisque les habiletés personnelles essentielles au succès en affaires et sur le marché du travail ne sont pas développées en amont chez les personnes formées. La plupart de ces programmes ne mènent donc pas à des changements durables chez les participants, et ne permettent pas aux individus, aux familles et aux communautés de se sortir définitivement de la pauvreté.

Notre approche se différencie de celles des autres organismes de coopération car elle est axée sur le développement du savoir-être. Par savoir-être, nous entendons les habiletés sociales et personnelles qui permettront aux personnes formées d’intégrer le marché du travail et d’occuper un emploi digne, ou de créer une entreprise profitable et durable. C’est ce que révèlent les bonnes pratiques développées au Québec en entrepreneuriat et en employabilité au fil des ans. Plusieurs organismes québécois ont inclus le développement de ces habiletés dans leur cursus de formation et dans l’accompagnement offert à leur clientèle, avec beaucoup de succès. Il ne s’agit donc pas de créer de toutes pièces une nouvelle offre de formation, mais plutôt de réaliser un transfert d’expertise vers nos partenaires d’Afrique francophone, et de l’adapter adéquatement à leur réalité.

Ce transfert se fera grâce au renforcement des capacités des organisations locales, nos membre utilisateurs, en les outillant à former et accompagner les jeunes dans leur parcours vers l’autonomie économique. Ces organisations sont bien ancrées dans leurs communautés respectives, et la plupart des intervenants sont eux-mêmes issus de ces communautés. Ils connaissent bien les us et coutumes, les réalités et les défis des gens qui y vivent et, en ce sens, ils sont les mieux placés pour travailler directement avec eux. Les experts québécois, membres travailleurs de la coopérative, viendront répondre eu besoin de formation et de perfectionnement des organisations locales en renforçant les capacités de leur personnel. Occasionnellement, les experts de la coopérative pourraient également intervenir de manière directe pour répondre à certains besoins très spécifiques des jeunes dans leurs parcours. À terme, les jeunes formés se sortiront définitivement de la pauvreté car ils auront développé les capacités personnelles leur permettant de se prendre en charge, de saisir les opportunités qui se présentent à eux et de rebondir face aux imprévus.

La coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone se distingue aussi car elle entend valoriser à hauteur égale le savoir, le savoir-faire et surtout le savoir-être des Africains, en l’offrant en partage aux Québécois. Partant des principes de réciprocité et d’égalité entre partenaires du Nord et du Sud, les échanges de connaissances, d’expériences et de ressources que nous souhaitons cultiver iront dans les deux sens et seront mutuellement bénéfiques. Que ce soit à travers la mise en contact d’organisations et de réseaux, le partage de bonnes pratiques et de leçons apprises, les échanges commerciaux ou l’organisation de conférences et d’ateliers, les Africains auront une plateforme crédible pour partager ce dont ils sont riches : la débrouillardise, la résilience, l’harmonie, les arts, le rapport à la nature, la solidarité quotidienne, les rapports entre générations, les relations sociales et familiales, la capacité à ralentir et à profiter de l’instant présent, et bien plus encore.

En somme

Notre Vision

Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone

Devenir la référence en Afrique francophone auprès des organismes œuvrant à l’amélioration des conditions socio-économiques des jeunes marginalisés, tout en cultivant des liens de réciprocités positifs entre l’Afrique et le Québec.

Notre Mission

Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone

Permettre aux experts québécois du domaine de l’employabilité et de l’entrepreneuriat de contribuer à un changement positif en partageant leur expertise au-delà des frontières et, par le fait même, répondre au besoin de formation des organisations d’Afrique francophone œuvrant auprès de jeunes marginalisés qui souhaitent se sortir définitivement de la pauvreté.

Nos Valeurs

Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone

Les valeurs fondamentales de la coopérative sont celles établies par l’Alliance coopérative internationale, soient la prise en charge et la responsabilité personnelles et mutuelles, la démocratie, l’égalité, l’équité et la solidarité. Les fondateurs et membres des coopératives défendent des valeurs éthiques telles que l’honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l’altruisme.

Principaux objectifs

  • Développer un membership et des partenariats porteurs avec des réseaux et des organisations africaines et québécoises œuvrant dans le domaine de l’entrepreneuriat et de l’employabilité.
  • Renforcer les organisations locales d’Afrique francophone en partageant les bonnes pratiques québécoises en matière d’employabilité et d’entrepreneuriat, et vice-versa.
  • Organiser des activités de formation sous forme d’ateliers et de conférences auprès des groupes de jeunes et de femmes vulnérables, afin de tonifier leur savoir-être et de leur permettre d’acquérir une réelle autonomie économique.
  • Permettre aux jeunes entrepreneurs africains d’avoir accès à un capital pour démarrer leur entreprise à travers le micro-crédit.
  • Fomenter les échanges entre l’Afrique et le Québec afin de bâtir des ponts entre les cultures et apprendre les uns des autres, pour le bénéfice de tous.

Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone

Coopérative de solidarité avec l’Afrique francophone